Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2012 6 21 /07 /juillet /2012 12:37

DSC00191.JPG

 

 

L'unité de poids, déterminée en 1792, s'appelait le grave. En 1795, elle est devenue le kilogramme.

Etonnant ce mot, le "grave", pour signifier l'étalon du poids.

Il doit y avoir une signification à ça, une histoire, je veux dire. Les mots ne viennent jamais de n'importe où, et ne sont jamais employés n'importe comment.

Dire tel mot plutôt que tel autre... Mais dire celui-ci, c'est le choisir, consciemment, inconsciemment, mais le choisir.

Et on ne les prononce pas impunément, les mots.

Ils sont des unités vivantes et signifiantes.

Ensuite, on peut bien tourner autour, mais oui ! puisqu'ils ont été mis en présence du vide.

Le "grave" a été choisi par quel mystère, hein, dîtes ?

 

 

Published by brigitte giraud - dans Mémoire vive
commenter cet article

commentaires

Cédric 22/07/2012 10:58

Juste pour l'extension, je passe du poids à la longueur : ouvrage très intéressant : Mesurer le Monde, de Ken Adler. L'étonnante épopée du mètre sous la révolution et Napoléon. Qui eut cru...
La bonne journée !

brigitte giraud 23/07/2012 11:55



Mesurer le Monde, en faire le tour parfois, en restant même assis, un livre à la main... Et nos yeux pour nous émouvoir.


Belle journée à toi, Cédric !



tempesdutemps.over-blog.com 21/07/2012 22:36

Sans doute GRAVITÉ au sens de PESANTEUR... Mais Grave est un si beau mot, heureusement qu'il sert à autre chose... Car on peut être GRAVE sans être PESANT, n'est-ce pas ?

brigitte giraud 22/07/2012 09:53



Oui. Puis "grave" de gravité, soit ce qui attire vers le sol. Ne dit-on d'une chose grave qu'elle nous plombe ?


Amitiés tout plein



giulio 21/07/2012 17:12

Grave vient du latin gravis = substantif poids, ou adjectif lourd. Alors, pourquoi pas? C'eût été au moins aussi logique que kilo. Mais peut-être a-t-on craint son pluriel qui, AOC bordelais peut,
dégusté en excès, faire vaciller le centre de gravité.

Brigitte giraud 21/07/2012 18:55



Eh  ben  Giulio, tu m'en apprends de belles... C'est le mot qui me parlait. Quant au grave bordelais, il doit avoir rapport avec la gravière, la terre sablonneuse...


Mais j'aime ton mot d'esprit.


 



Nana Massart 21/07/2012 14:52

La question est grave!
Le "kiffer grave" de Caille-Claire, c'est du lourd...
Je pense que "grave" a son origine et découle du latin "Gravitas" = pesanteur... Peut-être? Otez-moi d'un doute...

brigitte giraud 21/07/2012 19:00



ah oui, oui, moi je pensais au poids, au non-poids, au grave quoi, à ce qui peut être du lourd dans la légèreté... Pour l'origine, tu as raison, si j'en crois Giulio (mais faite attention avec
Guilio... Je m'amuse hein !)


En tout cas, Paris, je  kiffe grave !



Claire 21/07/2012 14:09

Ton post m'a fait sourire : il m'a fait penser à l'expression toute contemporaine "kiffer grave" !

brigitte giraud 21/07/2012 18:57



Kiffer grave, c'est toi là qui me fait sourire, Claire !



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche