Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 02:23

Ce film retrace plusieurs séquences de rencontres de parole et d'écriture que j'ai menées en 2011 au CADA. On arrive ici, "poète" de rien. Juste humble. Juste humble !

Il me semble qu'aujourd'hui, je peux montrer ce documentaire. Puisque, s'agissant d'images du réel, d'un réel qui parle, c'est un documentaire. 


J'ai filmé des fragments de ces ateliers pour les résidents du Centre d'Accueil des Demandeurs d'Asile, des êtres en détresse et en espoir, en exil, le plus souvent broyés par leur histoire.

Ce film, je l'ai fait pour ces hommes et ces femmes, mes frères de cœur, une trace  d'existence, durant ce moment de précarité de leur vie. Ils écrivent, apportent avec eux leurs poètes, font résonner leur musique, disent l'angoisse qui les tient sans cesse, et oublient un peu, pour un moment, un moment seulement, la désespérance de leur vie de guingois. Parfois, leurs lèvres s'étonnent d'un sourire.


Ces rencontres ont fait liens, ont été très importantes pour moi. De l'émotion brute et vive. Des tendresses aussi. Pour tous ceux qui également sont entourants, et bénévoles, totalement engagés pour la cause humaine et la vie libre.


On écoute, on est présent, on apporte sa petite pierre à un édifice incertain,  son cœur ouvert. On voudrait édifier des Tours Eiffel pour chacun.
Mais il y a les lois, ...et sa colère. On se dit qu'on écoutera sa justesse. On se dit aussi qu'on est si peu, mais que peut-être, quelquefois, on pourra beaucoup.


Ainsi, à présent que quelques années ont passé, et sous le choc du score du FN de dimanche soir dernier, je crois que ce film témoignage peut être destiné à tous.

 

 

 

Published by brigitte giraud - dans Mémoire vive
commenter cet article

commentaires

Galbrun 31/05/2014 13:21

Quelle heureuse initiative ! - qui donne du sel - au contenu d'un conseil de la vie sociale, organe consubstantiel de la loi 2002-2 régissant le statut des établissements sociaux et
médico-sociaux.
Et une ''belle voix''de plus, celle de Brigitte Giraud, dont parlait, il y a peu .... notre garde des sceaux, élevant sur fond arabesque, ce me semble, la vie de celles et ceux qui demandent
asile.
Merci !!!!!
Hervé Galbrun

brigitte giraud 08/06/2014 00:39



Un témoignage. Pour eux, et avec eux. 



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche