Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 19:15

 

 

100_5093.jpg

...Et derrière tes yeux,

il y a des visions,

des mirages,

des rues où tu marches,

des géographies où avancer,

seule,

seule,

seule, hélas !

Ma soeur,

seule enfin ! 

Derrière tes yeux,

une désespérance 

à l'arraché de ce à quoi tu croyais, 

des beautés que tu voulais,

des mots qui étaient de ta langue. 

Ton souffle coupé, et ton regard, 

qui  surprendra,

qui surprendra encore celui du vent dans tes voiles à recoudre,

et qui tremblent.

Tu traînes après toi ce qu'on t'aura laissé,

une peine indicible, 

les mots n'y tiennent plus.

Tu retournes dans tes pas des images.

Tu as toujours pensé qu'on voudrait t'y suivre,

accompagner le chemin de ton sang.

Derrière tes yeux, une braise est entrée. 

Tu frissonnes d'en chasser la cendre...

 

Published by brigitte giraud - dans Intimité
commenter cet article

commentaires

saravati 12/11/2010 17:17


Hommage, émotion, sensibilité, merci pour elle ...
Bon week end Brigitte, du soleil dans le coeur à défaut d'autre chose !


brigitte giraud 12/11/2010 18:25



oH Saravati ! je suis heureuse de te lire. Il me semble que tu reviens toujours à un bon moment. Sans se connaître, ben on se connaît, il me semble.


Belle soirée à toi.



marie-claude 11/11/2010 12:11


le texte est beau, le texte est fort ...
il sous-entend tant de choses ...
il est preuve d'amitié !


brigitte giraud 11/11/2010 13:16



Il le fallait. Merci  marie-claude.


Belle journée pluie à toi.



Dominique Boudou 11/11/2010 11:57


Beau texte, bel hommage à cette soeur qui le mérite après tant d'épreuves traversées.


brigitte giraud 11/11/2010 13:18



Oui.  L'épreuve est à l'épreuve toujours.



Zineb 11/11/2010 08:51


oh et puis, Emilie Simon, c'est peut-être bien ma musicienne préférée :) grosses bises Brigitte


brigitte giraud 11/11/2010 13:46



Tiens ! Mais c'est toi qui m'as fait découvrir Emilie Simon, c'est vrai... Moi, j'adore, surtout cette chanson-là, délicate.



Zineb 11/11/2010 08:50


j'aime bien cette image : faire le vide pour le meubler à sa façon, s'aménager son espace au gré de ses (nouvelles) envies. Il n'y a plus qu'à les écouter, donc.


brigitte giraud 11/11/2010 13:30



Oui, c'est ça. S'écouter soi et faire avec ce qu'on ne sait pas encore être. C'est pas simple. Aménager ailleurs, pour ménager à toute force sa vie, pour honorer la vie quand on la tient en haute
estime,  ainsi que soi-même.


"Il pleut, il mouille, c'est la fête à la grenouille..." Faire danser la vie sur son fil, oui.


Baisers Zineb.



carole 10/11/2010 23:12


pfiou la la........tellement vrai, tellement de douleur....on a pas été franchement gatées...mais bon,on avance, on avance on avance.....


brigitte giraud 10/11/2010 23:33



 Allez, ça va fort, on dira !!!!! Belle soirée à toi, Carole ! je t'embrasse.


 



marie jo staes 10/11/2010 22:20


Ma petite soeur, tu exprimes ce que je ressens; reçois pour cela toute ma gratitude; je pense que je serai soulagée la bas; je ne serai jamais loin de toi pourtant car je t'aime


brigitte giraud 10/11/2010 23:39



A te lire, (toi qui ne mets jamais de commentaire mais qui me lis, je sais), c'est une émotion  aux yeux ! A bientôt, Marie, je te tiens la main, voilà !



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche