Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 15:13

Paquet du jour

éphéméride des heures 

le vent ne froisse pas 

une date très pleine

jaillie rejaillie toujours d'elle-même 

nos existences en rebond

à l'intérieur du calendrier

juste un curseur qui se déplace

sur une toile

à deux voix

 

Au vent du jour, je me couvrirai de ton écharpe

courant derrière moi, papillon sur l'épaule.

Merci ma Corinne !

 photo(13)

 

 

commentaires

C comme Corinne 13/12/2013 06:15

Je te sais, je te sens belle dans cette écharpe. Je t'imagine portée en rue par le papillon et le curseur du temps qui passe en a depuis longtemps perdu la boussole.

Où que tu sois je t'y rejoins tu sais bien. Suis fil de laine, suis point sur aile de papillon. Suis près de toi, toujours.

brigitte giraud 13/12/2013 12:41



Nuos nous accompagnons, proches toujours et d'évidence. Cadeau du lien qui entoure les cadeaux. Ta présence m'est tant précieuse !



Dominique Hasselmann 08/12/2013 13:18

j'aime les rimes, moins les rhumes...

Merci, Brigitte, de tenir toujours ce cap poétique.

brigitte giraud 13/12/2013 12:21



Merci Dominique de ta fidélité.


Amitiés à toi.



Ô qui dira les torts de la Rime ? Christine 02/12/2013 06:32

Quand tu veux Bella avec plaisir ! (et lunettes...)
encore un mystère la rime me colle va savoir d'où elle vient (je t envoie les heures et les classes pour que tu puisses choisir)

brigitte giraud 03/12/2013 21:53



Je suis viendue et c'était très bien. Pour la rencontre avec les enfants, avec toi ...et récupérer mes lunettes. J'avais ressorti mes mitaines, tu sais.



Ô qui dira les torts de la Rime ? Christine 30/11/2013 08:10

ah ! si les facteurs savaient le nombre de papillons transportés, ils seraient surement plus joyeux !

brigitte giraud 01/12/2013 22:47



Les torts de la Rime ? ô qui dira... Je passerais bien cette semaine te voir en atelier !!! 



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche