Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 18:16

Téléphone. On  marque une pause.

Prend un papier, on trace sans lever le crayon des  cercles concentriques ou non qui s'infinisent .

On n'a aucune idée de dessin. Aucune intention de dessin.

Pourtant, regarde ! il apparaît toujours un visage et puis un autre, un autre encore. 

On n'a rien fait pour ça.

On n'a rien tenté.

Le geste machinal a décidé seul du nez et des joues, des yeux. 

Un fluide conducteur dans le silence de l'encre.

Published by brigitte giraud - dans Mémoire vive
commenter cet article

commentaires

Max-Louis 12/07/2013 11:49

Bon jour,

A l'occasion, quand je passe sur ton blog, je lis à haute voix tes mots. Les galbes de l'intonation, le façonnage des phrases, l'architecture du contenu, ... me fait penser au mot : céramiste.
L'écrivain(e) est-il(elle) céramiste ? (me dis-je en écrivant cela).

Merci à toi.

Max-Louis

brigitte giraud 12/07/2013 21:14



Moi, ça me plait plutôt bien, céramiste scénariste des mots à voix haute avec un galbe et ce qui se trame où ça peut où ça se peut...


Merci à toi



saravati 11/07/2013 15:57

La voix au téléphone ou le silence de l'attente, une veine d'inspiration pour les artistes en devenir ?

brigitte giraud 11/07/2013 18:13



comment on vient l'habiter cette voix et cette attente, et on est étonné de ce que ça fait, on pourrait y voir "un visage comme une semelle" disait Michaux, à propos d'autre chose.


Amitiés à toi.



Christine 10/07/2013 19:19

fut un temps, je faisais des flammes qui se sont peu à peu transformées en feuillages à la Douanier Rousseau, le but étant de remplir l'espace blanc de la page de traits serrés

brigitte giraud 11/07/2013 18:10



On crée ses réseaux d'angoisse. Elle a plein de visages, va savoir !



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche